Contrôle des loyers dans Paris

Alexandre Delaigue sur les Econoclastes critique l’idée de contrôle des loyers qui rejaillit chez le Parti Socialiste dans son dernier billet Immobilier parisien : le retour de la revanche du contrôle des loyers :

Dans le cadre des zombies économiques, ces idées mortes depuis longtemps mais qui sortent de leur tombe à intervalles réguliers pour ravager l’existence des vivants, le contrôle des loyers est de retour. Un dossier dans le Libération d’hier nous indique que cette idée est au centre du programme socialiste pour le logement, et qu’elle tente de plus en plus à droite. Comme toujours, le contrôle des loyers est présenté dans une logique d’éthique de conviction, sur la base de grands principes généraux : « la liberté des prix a failli, puisque les loyers (notamment à Paris) augmentent à un niveau intolérable; il faut briser le tabou du contrôle des loyers ».

Mais quand on entre dans le détail des propositions sur le sujet, on ne voit que rejaillir les idées les plus idiotes, dont les effets pervers sont amplement, et depuis longtemps, connus et documentés. On se demande, à observer les politiques du logement, s’il faut se taper la tête contre les murs face à tant d’imbécilité, ou frémir devant tant de cynisme.

Si les loyers et le prix des logements augmentent à Paris, c’est pour une raison simple : une demande de logement à Paris très forte, et un nombre de logements qui n’augmente pas dans les mêmes proportions. Si le nombre de logements n’augmente pas, c’est qu’il n’y a guère de place à Paris pour accroître la construction. La technique permettrait d’y suppléer, en augmentant la hauteur des immeubles existant; cela est impossible étant donné la réglementation limitant strictement la hauteur des immeubles.

Lire la suite sur son blog

Vous pouvez lire également une présentation de cette idée de Greg Mankiw, professeur à Harvard, dans son livre (opus :) ) Principles Of Economics, les pages du livre sont consultables sur Google Books en répondant à la recherche Two ways to destroy a city : Rent Control and Bombing.

Cet article a été publié dans Citation, Explorations économiques avec les mots-clefs : , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback : URL de trackback.